DRH – RRH : Vous êtes HEUREUX !

Par 16 septembre 2016ARTICLES RELAYÉS

Pour vous en convaincre, lisez l’article du journal LE POINT « L’Opéra de Paris, ce monstre administratif »
Extrait : L’Opéra verse une prime ou une indemnité pour le transport d’instruments volumineux (tuba, violoncelle…), lorsqu’un technicien change le décor sur la scène à la vue du public, lorsqu’un musicien doit jouer en soliste, quand un danseur doit aussi chanter (7 407 euros en 2012 pour ceux qui ont chanté lors du ballet Une fille mal gardée), quand ces mêmes danseurs prennent un « risque inhabituel » (lors deRoméo et Juliette, notamment), si un salarié doit porter un smoking à l’accueil, si le spectacle est filmé, etc. Un système qui oblige à d’incessantes négociations pour savoir si untel ou untel a droit à telle prime.

Ajouter un commentaire